Le solaire thermique

Retour

Schéma de principe Panneau plan Tubes sous vide

 

  • Principe de fonctionnement d'un chauffage solaire thermique

Rappelons en premier lieu que lorsque l'on parle de chauffage solaire, on sous-entend solaire thermique, à ne pas confondre avec le solaire photovoltaïque réservé à la production d'énergie électrique.
L'énergie solaire thermique est récupérée par des capteurs solaires installés le plus souvent sur le toit - au quel cas, ils peuvent assurer la fonction de couverture - inclinés à 45°, et de préférence plein sud. Un capteur se présente sous forme de coffre rigide et vitré au sein duquel une plaque et des tubes métalliques noirs (absorbeur) reçoivent le rayonnement solaire pour chauffer un liquide caloporteur.

  • Le Chauffe-eau solaire individuel (CESI)

Dans le cas d'un CESI (Chauffe-eau solaire individuel), le caloporteur transmet sa chaleur à l'eau sanitaire en passant dans un échangeur thermique en forme de spirale. Alors qu'il a cédé sa chaleur, il repart vers les capteurs où il sera de nouveau réchauffé. L'eau chaude sanitaire est stockée dans le ballon auquel on peut adjoindre un dispositif complémentaire (résistance électrique ou deuxième échangeur thermique relié à une chaudière traditionnelle au gaz, au fioul ou au bois) permettant de pallier à un défaut d'ensoleillement. Inversement on peut donc tout à fait installer un CESI en complément d'une installation de chauffage déjà existante !


Schéma d'installation d'un
Chauffe-Eau-Sanitaire-Individuel
  • Le Système Solaire Combiné (SSC) ou Combi solaire

Comme son nom l'indique,le Système Solaire Combiné, associe chauffage de l'eau sanitaire et chauffage de l'habitat. En plus de réchauffer l'eau sanitaire, le caloporteur transmet sa chaleur au réseau d'eau de chauffage également stockée dans un ballon et toujours par le biais d'un échangeur thermique. C'est ensuite l'eau de chauffage qui circule dans les radiateurs pour réchauffer l'air ambiant.
Là encore, il convient de conserver une chaudière classique pour prendre le relais en cas de besoin.


  • Efficience du chauffage solaire thermique :

Pour être totalement efficace, le système de chauffage se doit d'être bien dimensionné au regard de :

  • L'ensoleillement de la région dans laquelle se situe le local à chauffer :
    La logique veut que dans le sud de la France – plus ensoleillé – le chauffage requière une dimension plus faible de capteurs solaires.
     
  • De la taille et de l'utilisation :
    Un CESI requiert une surface de capteurs largement plus petite qu'un Système Solaire Combiné ou qu'un Plancher Solaire Direct. Pour ceux là, plus le local est grand, plus la surface de capteurs est élevée.

Dans tous les cas, le choix et le dimensionnement des équipements dépendent du budget, de la région et des économies envisagées, mais doit être confié à un professionnel.
Bien calculée, une installation de chauffage solaire permet de couvrir 25 à 66% des besoins d'un foyer. Les Systèmes Solaires Combinés sont, en toute logique, extrêmement performants dans les régions froides mais bien ensoleillées comme l'Alsace et la région Rhône-Alpes. Pour le reste de la France, la rentabilité est assurée au printemps et en automne – période froide et plus ensoleillée que l'hiver.

Localisation Surface à chauffer Surface de capteur Économie réalisée
Marseille 110m2 13m2 50% / 4600kWh
Strasbourg 150m2 13m2 30% / 6400kWh
Efficience et économie de consommation réalisée avec l'installation d'un Système Solaire Combiné. Dans les deux cas, le recours à l'énergie solaire plutôt qu'au gaz ou au fioul évite d'émettre plus d'une tonne de Co2 /an.
Chiffre Ademe

Contact

Dernière modification : 20 juin 2015