Les pompes à chaleur : principe de base

Retour

Une pompe à chaleur (PAC) capte les calories présentes naturellement dans l'environnement et les porte à une température plus élevée, qu'elle diffuse ensuite dans la maison.

Elle utilise l'énergie, renouvelable et gratuite, contenue dans le sol, l'air ou l'eau à l'extérieur de votre habitation.

Le principe de la pompe à chaleur est de prélever la chaleur présente dans les éléments de l'environnement proche de l'habitation (air, eau, sol), de la convertir et de la restituer à une température supérieure pour assurer le chauffage de la maison.

Le schéma suivant permet de mieux comprendre le principe d'une pompe à chaleur :

schema de pompe à chaleurTous droits réservés - FT Media

La pompe à chaleur est l'appareil qui convertit l'énergie extérieure en "chauffage", elle se compose :

  • De capteurs placés à l'extérieur au contact de l'air, de l'eau ou du sol.
  • De la pompe elle-même, qui peut se placer :
    • A l'extérieur.
    • A l'intérieur dans une pièce dédiée : cave, garage...
    • Voire une partie à l'intérieur et l'autre à l'extérieur : modèles split.
  • D'un système de diffusion de la chaleur (ventiloconvecteurs pour l'air pulsé, sinon radiateurs à eau, plancher ou mur chauffant).
  • La pompe à chaleur fonctionne à l'électricité et n'est donc pas totalement une technologie renouvelable, à moins que la source d'électricité soit elle aussi renouvelable (éolien, solaire photovoltaïque, hydraulique, biomasse...).
  • Néanmoins la consommation électrique reste modeste : votre facture d'électricité de chauffage peut être divisée par 2 voire davantage.

Plusieurs types de pompes à chaleur : air, sol, eau

Les pompes à chaleur sont classées en fonction :

  • Du milieu d'où elles tirent leur énergie (renouvelable) : air, eau ou sol.
  • Du système de diffusion : air, eau ou fluide frigorigène.

On parle de pompe à chaleur Air-Air, Air-Eau, Sol-Eau, Eau-Eau, ...

Quelle source de chaleur ?

  • Air : la pompe puise la chaleur dans l'air extérieur. Le procédé s'appelle alors aérothermie.
  • Sol : la pompe puise la chaleur dans la terre. Le procédé s'appelle alors la géothermie. Les capteurs peuvent être horizontaux, longs serpentins enterrés à environ un mètre de profondeur, ou verticaux (plongeant en profondeur).
  • Eau : la pompe puise la chaleur dans les nappes phréatiques souterraines, les lacs ou encore les points d'eau avoisinants. On parle d'hydrothermie (parfois aussi de géothermie).

Quel système de diffusion ?

  • Eau : la pompe élève la température de  l'eau et la fait circuler dans des radiateurs basse ou haute température ou dans un plancher ou mur chauffant.
  • Air : la pompe élève la température de l'eau ou d'un liquide frigorigène jusqu'aux ventilo-convecteurs qui pulsent de l'air chaud dans la maison.

Air-Eau
Sol-Eau : Géothermie à captage horizontal
Eau-Eau

Contact

Dernière modification : 20 juin 2015