Principes de base de la condensation

Retour

Transformer de la vapeur en liquide s’accompagne d’une récupération de chaleur et donc d’énergie. C’est le principe de base de la condensation en chauffage : récupérer l’énergie contenue dans la vapeur d’eau présente dans les fumées. Avant d’être évacuées par la cheminée, les fumées très chaudes, produites par la combustion du gaz, traversent un échangeur-condenseur dans lequel circule l’eau de chauffage. La vapeur d’eau contenue dans les fumées se condense sur l’échangeur qui récupère sa chaleur dite latente. Les fumées sont alors évacuées à environ 70°C au lieu de 200°C avec une chaudière traditionnelle. Elles réchauffent alors “gratuitement” l’eau du circuit de chauffage et s’ajoutent à la chaleur de la combustion. L’eau résultant de la condensation (les condensats), est évacuée quant à elle vers l’égout.

source CHAFFOTEAUX

La récupération de la chaleur latente contenue dans la vapeur d’eau des fumées et restituée au circuit de chauffage permet d’atteindre un rendement supérieur à 100 %.

Les chaudières à condensation permettent ainsi de réduire votre consommation de :

  • 15 à 20 % par rapport à une chaudière standard récente
  • 30 à 40 % par rapport à un modèle de plus de 15 ans

En France, elle devient petit à petit la chaudière de référence en terme d'économie d’énergie puisqu’elle est vouée à être le standard de la prochaine réglementation thermique RT 2010.

La chaudière à condensation est déjà un standard de référence dans des pays comme le Royaume-Uni , les Pays-Bas et l’Allemagne.

Pour bénéficier pleinement des rendements de 100%, le régime de température du chauffage doit être bas.

On commence à condenser avec des retours inférieurs à 55°C. Ce qui est le cas pour la production d’eau chaude sanitaire. De fait, ces chaudières sont idéalement associées à un plancher chauffant et à des radiateurs en mode chaleur douce. De plus, elles peuvent être idéalement associées à un système de chauffage solaire.

 


Contact

Dernière modification : 20 juin 2015